A ctions des amis des chats

Notre objectif :

Sensibilisation des personnes et des collectivités au problème des chats sans familles (dits « libres ») et à leur misère qui résulte de leur prolifération. En collaboration étroite avec VPT34 (Vétérinaires pour tous) et la SPA de l’agglomération de Montpellier, le Conseil de Protection Féline de l’Hérault (CPF34) viendra en aide à ces populations en les faisant stériliser et identifier. Les plus sociables pourront même retrouver une famille.
Nous solliciterons les mairies et les collectivités locales pour faire appliquer l’article 211-27 du code rural qui leur donne les pleins pouvoirs pour la capture des chats non identifiés vivant en groupe dans des lieux publics afin de procéder à leur stérilisation et à leur identification.
Il nous appartient d’assurer à ces animaux une vie décente afin de parer aux problèmes sanitaires et aux actes de malveillance.
Cette gestion raisonnée passe par des campagnes de stérilisation, avec remise sur les lieux des animaux sains.
Ne perdons pas de vue que ces chats jouent un rôle non négligeable dans l’environnement (destructions des rongeurs, etc.) et auprès des humains (sentiment d’utilité pour les personnes qui les nourrissent).
Nos bénévoles sur le terrain assureront le suivi de ces populations et identifieront tous les éventuels nouveaux venus.



Notre message :

Faites stériliser vos chats, mâles et femelles.
Un « terrain » commence TOUJOURS par l’abandon d’un animal non stérilisé. Une chatte libre a en moyenne 2 portées de 4 petits par an et une espérance de vie de 4 à 6 ans. Dès l’âge de 6 ou 7 mois, ces petits continueront le cycle.
Le problème ne faisant que s’aggraver, cette population peut parfois devenir, au gré des abandons et des pertes, une source de nuisances. Les propriétaires doivent vaincre leur résistance morale face à une intervention parfaitement maîtrisée par les vétérinaires. Elle permet avant tout de supprimer définitivement la reproduction, donc d’éviter la naissance de chatons et de juguler la surpopulation animale en France, cause de très nombreux abandons, euthanasies et mauvais traitements. On estime que chaque année, un demi-million de chats sont euthanasiés faute de trouver des maîtres. Chez la chatte, la stérilisation supprime les manifestations des chaleurs (vocalises notamment), parfois pénibles à supporter dans les races à chaleurs rapprochées. La castration du mâle - qui nécessite une intervention plus légère que l’ablation des ovaires - a aussi des avantages. Bien sûr, elle annule le risque de développement de cancers des testicules mais surtout elle augmente la longévité du chat qui a accès à l’extérieur en modifiant son comportement territorial. Il limite ses déplacements et risque ainsi moins d’accidents sur la voie publique, et il se bagarre moins avec ses congénères.




Le site de cpf34